Annonces brèves ! Kundé 2014, les artistes burkinabé à l’assaut de 14 trophées le 25 avril prochain. Qui de Rovane, Bil Aka Kora ou Alif Naba va succéder à Dez Altino ?- Stage international de danse d'Afrique de l'Ouest à Koubri, Burkina Faso du 27 avril au 2 mai 2014 - "LES MARLEY D'OR", trophées de la musique reggae au faso le 11 mai 2014 au SIAO Le Festival International du Rire et de l'Humour de Ouagadougou ( FIRHO 2014) se déroulera selon le programme ci-après : 30 mai à la maison du peuple, 31 mai, Gala à Azalai Hôtel et le 1erà Faso Parc– Pour lire toutes les annonces, Cliquez ici ! >> Pour lire toutes les annonces, Cliquez ici ! >>
+

Culture > les évènements culturels

 Liens Utiles :
 
 
Pour tous vos projets audio-visuels
 
Le 8 Mars Artistique
 
 

Village artisanal de Ouagadougou

application facebook

 

 
   
   
   
   
   
   
 
 
 

 

 

 

 

 

 

Bacchantes version Irène TASSEMBEDO

Artistebf, du 05 novembre 2012, écrit par Laine MAKENZI

 

Irène Tassembédo a réussi son Pari

 

Enfin les Bacchantes... ! Irène Tassembédo a réussi son pari !

 De la Danse au théâtre il n’ya qu’un pas à franchir. Irène TASSEMBEDO a bien voulu le faire et cela grâce à la mise en scène de la pièce théâtrale Les Bacchantes d’EURIPIDE. Première mise en scène de la chorégraphe burkinabè, la pièce a été présentée aux amoureux des planches le vendredi dernier à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports de Ouagadougou. INJEPS
Les Bacchantes inspirée  de la mythologie grecque, raconte l’histoire de Dyonisos. ce dieu, issu de l’union de Zeus le dieu des dieux et de la mortelle Sémélé , va user d’un plan redoutable pour éliminer son cousin penthée, jeune roi de Thèbes qui ne croyait pas en sa nature divine. La trame de l’histoire met l’accent sur le rôle joué par  les femmes que  l’on appelle les Bacchantes ou Ménades dans ce duel entre les deux personnages. En choisissant de mettre en scène les Bacchantes Irène Tassembedo dénonce l’instrumentalisation de la femme dans l’exercice du pouvoir. Cette pièce écrite 4000 avant JC par Euripide traite d’un thème qui est toujours  d’actualité selon Irène Tassembedo. En effet "des femmes sont  accusées de sorcellerie dans nos sociétés modernes, certaines sont parfois droguées pour  raconter de faux témoignages  ou  pour poser des mauvaises actions"  
Pour attirer les spectateurs et faciliter la compréhension de la pièce, des intermèdes musicaux et la danse contemporaine ont été fusionnés pour enfin donner un beau spectacle à voir.
Le  principal rôle de Dyonisos a été campé par Jules Gouba de la compagnie Marbayassa. Il estime que jouer ce personnage était à la fois un plaisir et une difficulté. "C’est  toujours un plaisir de jouer mais difficile d’incarner ce rôle  dans la mesure où Dyonisos n’existe pas dans la réalité. Il fallait donc creuser pour trouver la meilleure façon d’interpréter le personnage"
 Minata Djenné  , a incarné le rôle du coryphée, ce témoin de l’histoire qui constate et qui rend compte. Les deux mois de répétition à l'Ecole de Danse Irène Tassembedo (EDIT) se sont bien déroulés malgré quelques difficultés. Toutefois le résultat est satisfaisant après cette première représentation grand public. Enfin, les Bacchantes, cette pièce qui a suscité tant de remous au sein des comédiens voit le Jour. et on peut dire sans exagérer qu'Irène Tassembédo a réuissi son pari. Bravo !

Le public est par ailleurs  attendu à l’INJEPS tous les soirs jusqu’au 10 novembre pour voir les Bacchantes  avec à la clé des prestations musicales.

Laine MAKENZI

 

 

 

 

 

Evènements culturels récents au Burkina

           

Rentrée Littéraire

 

Humour - Gombo.com

                 

Concert Floby :30 juin 2012

 

10 ème édition sculture de Laongo

 

Kounker reçu à Airtel

 

Jazz à OUAGA

 

 

Voeux du nouvel au Mogho Naaba

                 

Kundé 2012 : images fortes de la soirée

 

Kundé 2012 : réactions à chaud

 

Kundé 2012 : Lauréats

 

16ème Edition

 

MOD'AFRIQUE 3ème édition

                 
 
Publicités

Conseil des Ministres

 

Littérature burkinabé