Annonces brèves ! Le Ministre de la Culture et du Tourisme a le regret d'informer le monde des artistes du décès, le jeudi 3 avril 2014, de l'artiste chanteur de l'orchestre national Rigobert KABORE. Au nom de toute la famille du monde des artistes et à son nom propre, il présente ses condoléances à la famille éplorée-Stage international de danse d'Afrique de l'Ouest à Koubri, Burkina Faso du 27 avril au 2 mai 2014 - "LES MARLEY D'OR", trophées de la musique reggae au faso le 11 Mai 2014 au SIAO – Le Festival International du Rire et de l'Humour de Ouagadougou ( FIRHO 2014) se déroulera selon le programme ci-après : 30 mai à la maison du peuple, 31 mai, Gala à Azalai Hôtel et le 1erà Faso Parc Pour lire toutes les annonces, Cliquez ici ! >>
+

Art de la rue >

 Liens Utiles :
 
 
Pour tous vos projets audio-visuels
 
Le 8 Mars Artistique
 
 

Village artisanal de Ouagadougou

application facebook

 

 
   
   
   
   
   
   
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Festival Rendez-vous chez nous

Le festival " RENDEZ VOUS CHEZ NOUS"est né en 2009.Il s'agit d'un évènement international et inédit sur le continent africain.Chaque année le festival s'articule autour de WORKSHOPS, de créations et d'une plateforme de diffusion en milieu urbain et rural.La programmation recouvre des discipines très variée et rassemble des artistes issus de trois continents.Cette année le festival est à sa quatrième édition et dans ce cadre nous avons pu rencontrer ELSA HUMMEL la directrice de la communication du festival.

   

Festival "Rendez-vous chez nous " du 3 au 12 février 2012
Ça s'appelle " rendez vous chez nous"  Les villages de l'Afrique accueillent les arts de la Rue. C'est un festival organisé par une Association burkinabé "ACEMUR"  Art Marionnette et Musique dans les rues, une Association qui est dirigée par Bonéface KAMGABEGA. Le Letmotiv dans cette association  est d'apporter l'Art aux populations, de démocratiser et de décentraliser l'art et la culture. Vous convenez avec moi que ce n'est pas tout le monde qui a accès au spectacle ou qui sont informé de la programmation des spectacles dans les différentes salles. C'est après de ce constat que nous avons choisi de faire les arts de la  rue.
Notre objectif, c'est également professionnaliser les artistes et les équipes d'organisation. Cette année par exemple, nous avons 7 ateliers de formation pendant le festival. Il y a d'autres formations qui auront lieu au Mois de Mars. Nous avons des formations sur le jeu d'acteur, d'autres sur le one man show, sur les techniques de manipulation de marionnettes géantes, une formation en captation et en montage vidéo, une formation en fanfare, de contes itinérants. Ces formations s'adressent aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation.


Le festival des arts de la rue  poursuit t-il  un but lucratif ?
Il  n'y a aucun but lucratif ! Ça c'est clair et net. Il n'y a pas de billetterie, tous les spectacles sont gratuits en ce sens que le spectacle se passe devant  ta porte, vous pouvez sortir et  le voir au début comme à la fin du spectacle. Si vous êtes en circulation et que vous êtes frappé par un attroupement, vous vous arrêtez et vous contemplez le spectacle à volonté avant de continuer votre course.


Quels sont les thèmes développés durant le festival ?
Les arts de la rue  regroupent des disciplines artistiques  très variées. Tout se fait dans les rues. Il y a des spectacles de théâtre, de marionnettes, de contes, des concerts live, de la dance, la vidéo et les arts plastiques. Malgré que ça se passe dans la rue, il y a toujours un message à apporter, et même des messages assez forts. C'est le cas par exemple de la grande Saga de la France –Afrique (les 3 points de suspension) qui  traite des relations de la France avec ses anciennes colonies.


Le festival des Arts de la Rue regroupe combien de pays ?
Cette année, nous avons les artistes du Burkina Faso, du Niger, du Mali, du Bénin, du Sénégal, de la France, de la Suisse  et  du Canada et bien d'autres invités professionnels.


Vos prestations sont gratuites et populaires et on se demande comment vous arrivez à financer ses activités et à payer tous ses acteurs?
Effectivement, la question de financement  est cruciale pour ce type d'évènement parce qu'on souffre encore d'un manque de reconnaissance. Il faut que nos interlocuteurs sachent que ce sont des spectacles de qualités bien que ce soit dans les rues. C'est un choix artistique, libre et ce ne sont pas des festivals au rabais. Nous sommes soutenus par les Instituts français de Ouaga, de Bobo Dioulasso, de Paris, la Coopération SUISSE, des  festivals français, le festival  Viva-Cité et  l'atelier 231. Nous avons également des partenaires qui nous aident à faire venir des compagnies au FESTIVAL.
La 3 ème édition du Festival "Rendez-vous chez nous" c'est du 4 au 12 février avec une décentralisation du festival du 3 au 5 février à Bobo Dioulasso, à Ouagadougou dans la commune rurale de KOMSILGA et de Loumbila (orphelinat)  du  8 au 12 février 2012. Il y a aussi cette grande parade qui traverse la ville de Ouagadougou le samedi 4 février.
Alors nous invitons tout le public à venir parce que c'est public, c'est  libre et c'est gratuit !

 

 

Evènements culturels récents
                 

Bam RAADY : Nouvel Album

 

CASEM MTC 2012

 

Café concert avec ASTA Maïla

 

Georges décédé

 

La renaissance

                 

Super flics- II 14janvier 2012

 

Formation GERMEJanvier 2012

 

Les 20 ans de musique d'Amity

Des artistes décorés

Baptême de rue

 

 

 
Publicités

Conseil des Ministres

 

Littérature burkinabé